Comment devenir chauffeur de VTC

service assistance et aide
comment-joindre.fr

Comment faire pour devenir chauffeur VTC – La formation – Les démarches à suivre – La réglementation – la structure juridique …..

Le domaine du transport englobe beaucoup de métier. Parmi eux, le chauffeur VTC attire de plus en plus de personnes. Mais comme la plupart de ces métiers, cette activité est encadrée et réglementée. Ce type de métier est apparu en même temps que Taxify, Uber, Chauffeur Privé et les autres plateformes de mise en relation avec des chauffeurs. Peu de temps après, dans le but d’apporter plus d’encadrement et de réglementation à cette activité, la loi Grandguillaume a été mise en place. Pour exercer ce métier en France, il existe plusieurs étapes et démarches indispensables à connaitre et à suivre.

  • combien coûte une formation pour devenir VTC ?
  • quelles sont les organismes de formation ?
  • quel véhicule dois je avoir pour devenir VTC ?
  • quels sont les diplômes pour être chauffeur VTC ?

Les formations indispensables afin d’être chauffeur VTC

Sachez qu’il est impératif de passer un examen avant de prétendre à être un chauffeur VTC ou Voiture de Transport avec Chauffeur. Il peut s’agir d’un QCM, des questionnaires à choix multiples et/ou d’un QCR, des questionnaires à réponses courtes. Cet examen comprend en tout sept épreuves différents et d’une durée de 4 heures :

Les démarches à suivre pour l’obtention de la carte VTC

La démarche à suivre afin d’avoir la carte VTC professionnelle est assez simple. Il vous suffit d’envoyer une demande par écrit auprès de la préfecture de votre domicile. Le délai d’attente dans ce cas est d’environ 3 moins. 

Mais sachez tout de même  qu’en plus de réussir l’examen, vous devez remplir quelques critères avant d’avoir la carte VTC indispensable pour exercer ce métier. Vous devez :   

  • posséder un permis B délivré depuis au moins 3 ans ;
  • posséder un certificat ou une attestation de secourisme de niveau 1 en prévention et secours civiques, obtenu il y a 2 ans pas plus ;
  • être apte physiquement après une visite médicale ;
  • avoir un casier judiciaire vierge.

La meilleure structure juridique dans le cas d’un VTC

Lorsque vous souhaitez vous inscrire au registre des VTC, sachez qu’il existe de choix bien distinct qui s’offre à vous. En effet, vous pouvez choisir le statut d’auto-entrepreneur ou opter pour la création d’une entreprise unipersonnelle. Ce choix est nécessaire dans la mesure où vous avez l’objectif de développer votre entreprise à l’avenir.

Généralement, la création de société vous offre la possibilité d’améliorer continuellement le chiffre d’affaires et ainsi élargir votre activité. En plus, les charges professionnelles comme les cotisations sociales, la location de véhicule, etc. peuvent être déduites du fait de ce statut. Par contre, le fait d’être un auto-entrepreneur ne le permet sur le long terme même si vos débuts seront plutôt prometteurs.

Le fonctionnement de l’inscription au registre des VTC

Avant d’exercer pleinement votre métier, il vous reste une dernière étape à effectuer : l’obtention d’une licence VTC. Sachez que dorénavant, l’administration qui est chargée de la délivrance de cette licence n’est plus Atout France mais le registres des VTC. En allant sur le site du Ministère des Transports, vous avez la possibilité de vous inscrire facilement. Pour cela, munissez-vous des justificatifs suivants :

  • la copie de l’immatriculation de votre statut juridique ;
  • un certificat d’assurance de la responsabilité civile professionnelle ;
  • une copie de la carte grise de votre voiture ;
  • une preuve de votre capacité financière si vous êtes locataire du véhicule.  

Comment devenir chauffeur LECAB

service assistance et aide
comment-joindre.fr

Comment faire pour devenir chauffeur LE CAB – les démarches à suivre – l’inscription à la plateforme – les avantages – la rémunération

Comment devenir chauffeur LECAB : LeCab est une entreprise française spécialisée dans les voitures de locations avec chauffeurs créée en 2012 par Benjamin Cardoso. Elle a pour objectif de permettre à quiconque de réserver une voiture avec chauffeur à des prix fixes. Comme toutes les entreprises proposant ce type de service, les clients connaissent dès la réservation le montant qu’ils devront facturés en fonction de la distance parcourue et la durée du trajet. Aujourd’hui, les véhicules de l’entreprise sont présentes dans près de 24 villes en France.  

Cette forte présence sur le territoire français séduit de plus en plus de chauffeur professionnel souhaitant devenir chauffeur LeCab. Pour y arriver, il existe quelques démarches obligatoires que vous devez suivre. 

Les démarches à suivre pour devenir chauffeur LECAB

Contrairement aux autres plateformes proposant les mêmes activités comme Uber ou Bolt, l’inscription pour devenir chauffeur LeCab sont relativement simples. En effet, vous n’avez que trois étapes avant d’y arriver : 

  • premièrement, vous devez vous inscrire sur le site web en ligne 
  • deuxièmement, vous devez prendre avec un membre de l’équipe LeCab par visioconférence ;
  • troisièmement, vous devez être présent à une session d’information d’une durée d’une heure avant de démarrer le métier ;

En ce qui concerne les véhicules, n’hésitez pas à voir la liste des voitures autorisées par l’entreprise pour exercer ce métier de chauffeur LeCab.

Les avantages d’être un chauffeur LECAB

Comme toutes les entreprises de VTC, être chauffeur LeCab présente plusieurs bénéfices en plus de vous permettre d’avoir des revenus plus épais. Effectivement, vous n’aurez pratiquement que des courses de qualité à effectuer. Cela est dû en grande partie par :

  • la classe de ses clientèles : ces derniers évoluent majoritairement dans le milieu du business. Les courses que vous aurez à effectuer dureront en moyenne 27 minutes ou à peu près 15 Km. Vous aurez également la possibilité de choisir à l’avance les courses qui vous convient le mieux par celles disponibles. Vous pourriez aussi profiter de plus de 200 évènements annuels pour augmenter considérablement vos revenus.
  • un chiffre d’affaires très attractif : cela est tout à fait possible car la commission ne représente que 20% du prix d’une course. Les courses sont équitablement réparties entre les chauffeurs partenaires LeCab à disposition dans le même secteur. Vous avez la possibilité de suivre votre activité directement sur votre espace partenaires. Les commissions sont rapidement encaisser pour vous permettre de voir en temps réel l’évolution de vos revenus.
  • une équipe disponible à tout moment : en cas de souci, vous avez l’opportunité de contacter l’équipe de régulation 24h/24 et 7j/7. Vous avez votre propre espace partenaires en ligne et vous pouvez vous rendre dans un des espaces partenaires de votre localité du lundi au vendredi.  

Le numéro téléphone de la hotline chauffeurs LECAB

Pour obtenir plus d’information à propos des modes d’inscriptions disponibles pour devenir chauffeurs partenaires LeCab ainsi que les avantages d’en être un. N’hésitez pas à composer le numéro 0183 774 490. Un conseiller vous répondre de 09h30 à 12h00 puis de 14h00 à 18h30 tous les jours à l’exception des week-ends.  

Comment devenir chauffeur BOLT

service assistance et aide
comment-joindre.fr

Comment faire pour devenir chauffeur BOLT

Comment devenir chauffeur BOLT : Bolt est une entreprise estonienne spécialisée dans la mobilité partagée. Anciennement nommé Taxify, elle permet à tout le monde de commander un chauffeur privé via une application, depuis son Smartphone. L’entreprise a été créée en 2013 par Markus Vilig et son internationalisation a commencé un an après. Depuis 2017, la plateforme est disponible dans la ville de Paris. Aujourd’hui, elle est disponible dans 35 pays dans plus de 150 villes àtravers le monde.

Pour devenir chauffeur Bolt, il y a quelques démarches à suivre mais elles ne sont pas généralement très compliquées. Effectivement, cette activité attire de plus en plus de gens car c’est un excellent moyen d’augmenter ses revenus.   

Les étapes à suivre pour devenir chauffeur Bolt

Comme pour les autres plateformes proposant des solutions de mobilités privées tels qu’Uber par exemple, l’inscription pour devenir chauffeur Bolt nécessite quelques documents indispensables.

          Les documents qui vous concernes

Pour valider votre inscription pour devenir chauffeur Bolt, vous devez fournir :

  • une carte VTC prouvant que vous êtes déjà un chauffeur professionnel ;
  • une attestation d’inscription au registre VTC prouvant que vous êtes déjà enregistré comme étant un chauffeur VTC légal ;
  • avoir un permis de conduire, surtout la catégorie B afin de prouver que vous êtes en capacité de conduire les types de véhicules utilisés pour cette activité ;
  • une carte d’identité valide ou un titre de séjour si vous êtes un ressortissant étranger ;
  • une assurance de responsabilité civile professionnelle ;
  • un KBIS ou un document officiel pouvant prouver votre statut ainsi que celle de votre entreprise.

Sachez que tous ces documents justificatifs sont obligatoires et votre demande d’inscription sera tout de suite refuser si l’un d’entre eux manque à l’appel.

Les documents qui concernent votre voiture

Pareil que pour vous, le véhicule que vous allez utiliser doit obligatoirement avoir quelques documents afin d’être homologués :

  • une carte grise ;
  • une carte verte ;
  • une attestation d’assurance de transport à titre onéreux ;
  • une attestation d’obtention du macaron ou signalétique VTC.

Là aussi, le fait de ne pas posséder l’un de ces documents met votre inscription de suite en péril. 

Le déroulement de l’inscription pour devenir chauffeur Bolt

Si vous êtes en possession de tous les documents mentionnés ci-dessus, débutez directement votre inscription pour devenir chauffeur Bolt en ligne. Ensuite, pour activer le compte que vous venez de créer, allez directement dans l’un des espaces partenaires proche de chez vous. Il en existe en région parisienne, à Marseille, Nice, Montpellier, Toulouse, Lyon et Bordeaux. Afin de valider votre inscription dans les plus brefs délais, pensez à apporter les originaux des documents présentés dans les paragraphes plus hauts. Un agent vérifiera l’authenticité de chacun des documents vous concernant vous et votre voiture avant de finaliser et valider pour votre inscription.

Une fois, l’inscription confirmée, l’application Bolt Driver doit être téléchargée et installée sur votre Smartphone. Ensuite, créez votre profil en choisissant un identifiant et un mot de passe fiable. La validation de votre profil sera alors notifier grâce à un e-mail que vous recevrez le plus tôt possible. Cet e-mail contiendra aussi les informations utiles concernant l’utilisation de cette application ainsi que votre propre compte. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à envoyer un e-mail à l’adresse : partenaires@bolt.eu.  

Fiche métier conducteur (chauffeur) de TAXI

service assistance et aide
comment-joindre.fr

La ficher métier de CHAUFFEUR DE TAXI – comment devenir (les formations – les conditions – les statuts – les revenus – les avantages et les inconvénients)

Le métier de conducteur de taxi appartient à l’ensemble du domaine de transport. De ce fait, le chauffeur a pour mission de transporter des clients d’un endroit à un autre, jusqu’à leur destination. Afin d’être rentable, il doit avoir un planning bien clair visant à être au bon endroit au meilleur moment possible.  

Les conditions nécessaires pour devenir chauffeur de taxi

Comme pour tous les métiers dans le domaine du transport, être titulaire d’un permis de conduire est indispensable. Pour le chauffeur de taxi, il s’agit de la catégorie B datant d’au moins 3 ans. Etre en possession d’un diplôme de secourisme en prévention et secours civiques de niveau 1 ou PSC1. Et le plus important, avoir le CCPCT ou Certificat de Capacité Professionnelle de Conduite de Taxi. Il vous sera délivré par la préfecture de votre département si vous réussissez l’examen.

Les formations disponibles pour devenir chauffeur de taxi

Comme indiqué ci-dessus, vous devez passer un examen pour exercer le métier de chauffeur de taxi. Et afin d’optimiser vos chances de le réussir, il existe de nombreuses formations que vous pourriez suivre. Elles ne sont pas obligatoire mais ont une généralement un durée d’environ 2 mois. Vous pouvez trouver celle qui vous correspond selon votre domicile en allant sur www.fnti-taxis.com ou www.i2ft.fr. Vous pouvez également, vous adressez à Pôle emploi qui vous donnera en plus les informations relatives à ces formations. Vous pouvez les contacter soit par téléphone en composant le 39 49 ou le +33 1 77 863 949 soit via le formulaire de contact

Les revenus mensuels du chauffeur de taxi

Le revenu d’un chauffeur de taxi varie généralement en fonction de son statut et ses horaires de travail. En effet, un conducteur ayant un statut d’artisan gagnera plus que les autres vu qu’il travaille uniquement pour son compte. Il peut toucher plus de 3 000 € par mois si les conditions le permettent. Un salarié qui travaille pour le compte d’une entreprise de taxi peut en revanche toucher deux fois moins. Ce montant peut toutefois augmenter en fonction du standing de l’entreprise. Le travail de nuit, en week-end et les jours fériés peuvent également faire grimper la somme. En ce qui concerne les chauffeur-locataire, leur salaire varie selon le contrat de location prévu au début de la collaboration. Dans tous les cas, les pourboires sont aussi des données non-négligeables pour compléter vos revenus.

Les compétences indispensables pour être conducteur de taxi

Le métier de taxi fait partie des domaines où la relation de confiance et humaine est un atout très importants pour fidéliser la clientèle. Du coup, le chauffeur de taxi doit avoir une bonne aisance relationnelle, poli, aimable et courtois. Il doit également avoir une excellente maîtrise de soi, calme et dotée d’une grande patience surtout face aux difficultés de la circulation.  

Les avantages du chauffeur de taxi

Etre chauffeur de taxi comporte beaucoup d’avantages :

  • libre d’organiser sa journée de travail.
  • libre de travailler à sa guise.
  • possibilité de voir énormément de paysage en une journée.

Les inconvénients du chauffeur de taxi

Cependant, ce métier comporte aussi son lot d’inconvénient :

  • les contraintes liées à la circulation.
  • travail de nuit, week-end et jour férié.
  • des attentes parfois interminables.

Comment devenir conducteur (chauffeur) de TAXI

service assistance et aide
comment-joindre.fr

Comment devenir chauffeur (conducteur) de TAXI en France

Comment devenir conducteur (chauffeur) de TAXI : Le chauffeur de taxi n’est pas un salarié comme les autres, il n’a ni emploi du temps fixe ni un lieu de travail précis. Effectivement, il peut travailler à n’importe quelle heure de la journée, le week-end et même les jours fériés. Il change également souvent d’emplacement afin de trouver les clients à transporter afin d’être rentable. Pour exercer cette profession légalement, le détenteur ou le loueur est obligé de détenir une autorisation de stationnement.

Les caractéristiques du métier de « TAXI »

Afin de rentabiliser ses heures, le chauffeur de taxi est obligé de connaître à tout instant les endroits où il est susceptible de trouver des clients.

Le conducteur de taxi n’exerce pas toujours son métier dans un environnement optimal. Cela varie en fonction des événements, trop d’embouteillages, mauvaise gestion de la circulation, etc. Il peut aussi être contraint de travailler tard la nuit, le week-end ainsi que les jours fériés.

En revanche, le conducteur de taxi a l’avantage de travailler sans la pression d’un patron tout au long de la journée. Avoir ses propres règles au volant de son véhicule quel que soit son statut.

Afin d’effectuer son métier correctement, le conducteur de taxi doit disposer d’une voiture fonctionnelle dotée de 9 places au maximum. Le véhicule doit avoir un compteur horokilométrique afin de mesurer le montant à percevoir en se basant sur la distance parcourue et la durée du trajet. Un système de navigation ou GPS et du trafic, de communication, un système de payement sans contact.

Les différents statuts d’un chauffeur de taxi (Artisans, Locataire et les salariés)

Dans le métier de taxi, il existe trois statuts bien distincts :

  • les artisans : Les véhicules qu’ils conduisent leurs appartient. Avec 56 %, ils sont les plus nombreux dans le métier.
  • les locataires : ils louent les véhicules à des allocataires particuliers ou professionnels. Avec 27 %, ils occupent la deuxième place dans le secteur.
  • les salariés : ils travaillent pour des entreprises de taxis. Avec 17 %, ils sont les moins nombreux dans le milieu. 

Les études et formations à entreprendre pour être chauffeur de taxi

Avant d’y arriver, vous devez suivre des études et des formations spécialisées auprès des écoles agréées par le ministère de l’Intérieur. En effet, c’est eux qui fixent les réglementations concernant la délivrance du Certificat de Capacité Professionnelle ou CCPCT.

Les conditions pré requis : être en possession d’un permis de conduire de catégorie B valide depuis au moins 3 ans. Un casier judiciaire vierge, jugée apte physiquement par un professionnel de santé homologué. Un brevet de secourisme niveau 1 en secours et prévention délivré depuis il y a 2 ans pas plus.

Les candidats ont la possibilité de retirer les dossiers nécessaires pour leurs inscriptions à la préfecture de leur département.

Pour être sûr de réussir l’examen, des instituts de formations agréées proposent une formation d’une durée de 2 mois. Vous trouverez la liste de ces instituts sur www.fnti-taxis.com ou www.i2ft.fr.
Ces formations coûtent en moyenne 3 000 €.

Combien gagne un chauffeur de TAXI

Les rémunérations du chauffeur de taxi

Actuellement, la rémunération exacte d’un conducteur de taxi est encore difficile à prédire. Cela varie selon le statut, la ville, les horaires, etc. Mais généralement, un artisan travaillant en métropole peut percevoir des rémunérations de 3 000 à 3 200 € par mois. Dans les mêmes conditions, un salarié peut prétendre à toucher un revenu mensuel entre 1 600 et 1 700 € en moyenne.